Améliorer la formation à la prévention pour plus de sécurité dans le BTP

Le coin des pros - Article - Mercredi, 11 Juin - 11:20

Observatoire national des formations à la prévention, formation à la prévention, BTP, accident du travail

Formation à la prévention

L’Observatoire national des formations à la prévention a récemment publié un rapport sur la question des modules proposés aux artisans du BTP. Ce document contient un état des lieux des formations à la prévention. Pour élaborer cette partie l’Observatoire s’est basé sur toutes les informations qu’il a récolté depuis sa création en 2011. Si de nombreux points sont jugés positifs, les formations à la prévention peuvent encore être améliorées et ainsi être plus efficaces dans la lutte contre les accidents du travail sur les chantiers.

 

Le BTP est le secteur d’activité le plus concerné par les accidents du travail. Avec 1 500 000 salariés, le BTP est très friand des formations à la prévention. Indispensables pour améliorer la sécurité des artisans, ces cours permettent de former ces salariés aux risques auxquels ils sont confrontés tous les jours sur les chantiers. Afin d’améliorer ces formations et d’être en mesure de répondre aux besoins de ce secteur bien particulier de nombreuses organisation syndicales (CAPEB, CNATP, IRIS-ST, OPPBTP) se sont associées en juillet 2011 pour créer une structure chargée d’étudier la question de la formation à la prévention.

 

Baptisé Observatoire national des formations à la prévention, cet organisme a été chargé de récolter des informations sur ce sujet et de préparer des pistes de réflexion pour rendre les formations à la prévention le plus en phase avec les risques encourus par les artisans du BTP sur les chantiers.

 

La prévention est une formation qui connaît un fort succès dans le BTP

 

La création de l’Observatoire national des formations a permis de mettre en place un organisme capable de collecter de nombreuses informations dans ce domaine et donc de tirer des conclusions sur ce type de formation. L’Observatoire a ainsi mis en évidence le succès de ces formations à la prévention qui représentent la seconde plus forte demande dans le BTP. En 2011, ces formations ont accueilli 38 117 stagiaires. La prévention arrive donc juste après les formations techniques qui sont les formations les plus demandées.

 

Le fait que la demande soit importante en ce qui concerne les formations à la prévention est bon signe puisque cela signifie que les entreprises du BTP ont complètement intégré l’importance de ce type de formation. Toutefois, l’observatoire ne s’est pas arrêté sur cette note positive puisqu’il a également remarqué de fortes sources de disparité entre les artisans suivant ces formations.

 

D’une part, l’Observatoire met en avant le fait que seulement 10% des chefs d’entreprises ont suivi ce type de formation contre 43% des salariés. Cette disparité s’explique par le fait que les salariés passent le plus de temps sur les chantiers, ils sont donc les premiers à avoir besoin de ce type de formation. Etant les plus confrontés aux accidents du travail, il paraît logique qu'ils soient prioritaires pour ces formations.

 

L’autre source de disparité notée par l’Observatoire est la place des femmes dans ces formations. En effet, elles ne sont que 2% à avoir été formées, alors qu’elles représentent 11% des salariés du BTP. Là encore, cet écart trouve une explication. Les femmes ont généralement des postes de gestionnaires, elles sont donc beaucoup moins présentes sur les chantiers, par conséquent elles sont beaucoup moins confrontées aux accidents du travail.

 

Rendre les formations à la prévention plus en phase avec les causes d’accidents sur le terrain

 

L’Observatoire national des formations à la prévention donne également quelques pistes pour rendre ces formations plus efficaces et plus adaptées aux réalités du terrain. Parmi les idées avancées par cet organisme se trouve une plus grande adéquation entre les thèmes abordés lors de ces formations et les sources d’accidents sur les chantiers. En effet, selon l’Observatoire les sujets les plus souvent abordés lors de ces formations sont la conduite d’engins, le travail en hauteur ou encore le secourisme. Or, il apparaît que les actions manuelles sont les premières causes d’accidents. Il faudrait donc réorienter les thèmes pour aborder plus en profondeur la question des actions routinières et manuelles afin de renforcer la prévention sur cet aspect. Cette initiative pourrait faire diminuer le nombre d’accidents.

 

Enfin, il apparaît que certains thèmes sont sous représentés comme l’amiante, les produits chimiques dangereux… Il est donc conseillé de mettre d’avantage l’accent sur ces questions afin de faire prendre conscience aux artisans de la dangerosité de manipuler ou de travailler à proximité de ces éléments.

Observatoire national des formations à la prévention, formation à la prévention, BTP, accident du travail
Les solutions de communication du mag RD
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG RD Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité RD
Abonnez vous à RD
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+