Les entreprises du BTP s’orientent à l’international pour faire repartir leurs activités

Actu bâtiment - Article - Lundi, 12 Août - 10:59

BTP, tendances pour les prochaines années, le BTP européen à l'étranger

Les tendances du BTP

Une enquête menée par un assureur australien du nom de QBE menée auprès de 500 entreprises européennes parmi lesquelles de grandes sociétés françaises révèle que les grands noms de ce secteur pensent se tourner vers le marché international pour faire redémarrer leurs activités qui n’ont pas vraiment repris depuis le début de la crise.

 

Des chantiers à l’étranger comme planche de salut

 

L’assureur australien QBE a mené une étude auprès de 500 entreprises de construction européennes afin de définir leur future stratégie de développement. Les résultats de cette enquête permettent de définir les tendances à venir pour ce secteur. Parmi les sondées 65% ont annoncé qu’elles avaient l’intention d’étendre leurs activités dans de nouveaux pays dans les 5 prochaines années.

 

Parmi les destinations privilégiées par ces entreprises se trouvent l’Asie et l’Amérique du Sud, 32% des entreprises ont déclaré vouloir se développer vers ces deux destinations. L’Afrique se révèle également être dans la ligne de mire de ces entreprises, puisque 20% des personnes interrogées ont annoncé vouloir chercher des chantiers dans les pays d’Afrique.

 

Des entreprises conscientes des risques

 

Cette enquête a été menée auprès d’entreprises françaises, allemandes, anglaises, italiennes et espagnoles. Toutes ont en commun un fort ralentissement de leurs activités dans leur pays. En se lançant à la conquête de nouveaux chantiers dans d’autres pays, elles espèrent relancer leurs activités et sortir plus vite de la crise dans laquelle elles sont enfermées depuis plusieurs années.

 

Toutefois, les personnes interrogées prennent en compte un certain nombre de risques. La moitié de ces entreprises ont estimé qu’il y avait un risque au vue des réglementations locales qu’elles ne connaissent pas toujours et qui diffèrent de la réglementation européenne. 35% ont également déclaré avoir conscience de l’instabilité financière et politique dans laquelle se trouvent ces pays. Enfin, 35% craignent un trop grand décalage culturel mais aussi concernant les pratiques commerciales.  

entreprises de construction, entreprises européenne, nouveaux marchés à l’international
Les solutions de communication du mag RD
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG RD Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité RD
Abonnez vous à RD
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+