Le bâtiment de demain se précise

Actu bâtiment - Article - Lundi, 13 Octobre - 16:06

Bâtiment responsable, label environnemental, nouvelles propositions

Bâtiment responsable

En plein débat sur la transition énergétique, le groupe de travail qui doit émettre des propositions concernant les règles de construction des bâtiments responsables à l’horizon 2020-2050 vient de remettre son troisième rapport. Dans ce nouveau document, la trentaine de personnalités composant ce groupe de travail donne les premières indications concernant le bâtiment responsable de demain.

 

Ne pas se focaliser uniquement sur la performance énergétique

 

La création d’un label environnemental pour les bâtiments de demain est en train de faire consensus dans le milieu du BTP. Les membres du groupe de réflexion chargés de travailler sur le bâtiment responsable à l’horizon 2020-2050 sont d’ailleurs unanimes sur la nécessité de mettre en action cette étiquette environnementale. Afin de mettre au point un label efficace, ce groupe propose dans son dernier rapport de suivre trois pistes principales.

 

Le groupe de réflexion propose que ce futur label sorte de la logique d’efficacité énergétique. Il s’agirait de voir plus loin et de prendre en compte d’autres critères qui sont tout aussi important. En plus d’être peu énergivore, le bâtiment du futur doit également faire attention à son emprunte carbone, et donc n’utiliser que peu de ressources primaires. Le confort des habitants doit également être un facteur déterminant. Il s’agit donc d’élargir les critères de construction.

 

Un label qui comprendrait une partie obligatoire

 

Si la création d’un futur label fait l’unanimité, des questions se posent quant à son caractère obligatoire ou non. Le groupe de réflexion préconise dans son rapport qu’une partie de ce label soit obligatoire. Il s’agirait pour les bâtiments de demain de répondre obligatoirement à un certain nombre de critères et ce de manière systématique.

 

Toutefois, ce label contiendrait également une partie plus facultative avec des critères secondaires qu’il ne serait pas obligé de remplir mais qui seraient recommandés. Parmi ces caractéristiques se trouve une consommation d’eau réduite, le confort lumineux, le confort acoustique… etc. Les bâtiments qui rempliraient ces critères seraient classés comme les plus performants.

 

Plus de contrôles

 

Comment définir un bâtiment performant ? Actuellement, les constructions subissent des tests pour déterminer leur efficacité mais ces derniers concernent essentiellement l’étanchéité de l’air et la conformité à la RT 2012. Pour obtenir ce futur label, il devrait y avoir plus de contrôles. De nouveaux tests devront être envisagés : test de ventilation, test d’étanchéité et bien d’autres encore.

Bâtiment responsable, label environnemental, nouvelles propositions
Les solutions de communication du mag RD
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG RD Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité RD
Abonnez vous à RD
Rejoignez FPP sur Twitter
Abonnez-vous à FPP sur Google+